Déroulement de séance

Agrandir le texte :
A | A+ | A+
Le Cabinet

Comment se déroule une consultation d’ostéopathie ?

La première séance d’ostéopathie dure 1h et les séances suivantes entre 30 et 45 minutes.

Lors de cette première séance, l’ostéopathe renseigne la fiche administrative du patient avec 
Nom, Prénom, adresse, téléphone, date de naissance et activité professionnelle.
Le patient explique les motifs de la consultation, on parle d’anamnèse.
L’ostéopathe est emmené à demander certaines précisions au patient, notamment les antécédents médicaux, afin de bien cerner la plainte. Même les plus anciennes fractures ne sont pas à laisser pour compte, qu’il s’agisse d’entorses, de fractures, d’accident de voiture, d’hospitalisations ou de  maladies.
Suite à ce premier rendez-vous, l’ostéopathe rend un diagnostic différentiel pour déterminer si le motif de la consultation relève bien de l’ostéopathie.

L’ostéopathe passe alors à l’observation de la posture du patient.

Ce travail passe par l’examen clinique du patient, c’est-à-dire les tests de mobilités et surtout la  palpation.
Le  meilleur outil de l’ostéopathe sont ses mains qui « voient, pensent et sentent »- Strand SUTHERLAND, Adah. 1962. Witn thinking fingers. The story of william Garner Sutherland.
Pour chaque cas clinique, l’ostéopathe va faire un bilan complet de l’état du patient, même lorsque le patient vient pour une raison précise.

Lors de l’examen clinique, le patient est d’abord  assis, debout et enfin couché. L’ostéopathe cherche la ou les lésions ostéopathiques ou « une perte de mobilité », à ne pas confondre avec la  pathologie grave.

Après le diagnostique différentiel et la série de tests, l’ostéopathe établit le diagnostic « ostéopathique ». Il s’agit d’un bilan qui expliquant  ce que va faire l’ostéopathe au patient  pour le soulager. Le diagnostic « ostéopathique » est différent du diagnostic « médical ».

Vient alors la phase du traitement. Le traitement à proprement parler n’est pas douloureux et concerne là encore le corps entier.
En ostéopathie, la douleur du patient peut être un indicateur mais elle n’est que la conséquence d’un trouble que l’ostéopathe va rechercher. C’est pour cela que de façon générale le traitement ne concerne pas « directement » la zone qui fait mal.

En fin de séance, l’ostéopathe teste à nouveau son patient afin de voir si le traitement est bien terminé et que le patient répond bien à celui-ci.

Après la séance d’ostéopathie, le temps que le corps recrée un  équilibre,  le patient peut ressentir temporairement certains inconforts, comme la fatigue, les courbatures et/ou une aggravation des symptômes.
Ces réactions sont liées à des processus d’élimination, elles durent rarement plus de 2 ou 3 jours. Il faut compter au minimum une semaine pour que le corps intègre tous les changements.

S’il s’agit d’une seconde séance, l’ostéopathe commence par faire, avec le patient, un bilan de la séance précédente afin de voir les effets  du premier traitement.

Le nombre de consultations et leurs fréquences dépendent du type de problème rencontré et du patient.
N’attendez pas d’être complètement bloqué pour consulter. Optez plutôt pour une séance ou deux par an, à titre préventif, et pour éviter au maximum le risque de blessures.

Vous voulez en savoir plus ? Contactez-moi